25 ANS EN LIVE


14 avril 2017
Retour aux articles

Qui connaît le Live Magazine ? Ou plutôt devrais-je demander, qui ne connaît pas encore le Live Magazine ? Celle qui en parle le mieux, c’est sans doute Florence Martin Kessler, co-fondatrice de cet OVNI journalistique : « C’est une soirée unique durant laquelle des auteurs (écrivains, journalistes, photographes, réalisateurs, artistes) se succèdent pour raconter des histoires vraies face au public (…) et font naître quelque chose d’insaisissable. » Insaisissable, c’est le terme, car le public n’a d’autre choix pour feuilleter ce magazine de s’asseoir, attendre que les lumières se tamisent et écouter. Aucune captation de l’événement, pas de retransmission, ça se passe ici et maintenant. Un journal vivant et éphémère, qui ne laisse aucune trace, si ce n’est dans notre mémoire.

 

A l’agence, quand on a commencé à évoquer l’idée d’une soirée pour nos 25 ans, très rapidement le Live Magazine s’est imposé. Fêter cet anniversaire oui, mais il fallait absolument y insuffler nos valeurs profondes, nos convictions : celle qu’un cerveau humain est fait pour se souvenir d’histoires que l’on raconte. L’expérience vécue est synonyme d’émotion. Le live crée de la proximité, enrichit la relation, engage son public. Et c’est pile ce que nous voulions. Offrir à tous ceux qui étaient présents ce soir-là, une expérience d’un nouveau genre. Pour le reste de la soirée, c’est parti en live, et c’est tant mieux, c’était le thème.

 

Merci à Ondine Millot, reporter judiciaire, pour son récit « 25 ans d’amour ». Merci à Michaël Zumstein, photojournaliste, pour « Lionel Messi et son âne ». Merci à Karen Bastien, datajournaliste qui nous a expliqué pourquoi « chaque jour est une fête ». Merci à Chloé Aeberhardt, journaliste, qui nous a raconté l’histoire de « la femme qui en savait trop ». Merci à Jan Bannings, photographe, pour son travail sur « La vraie vie des bureaux ». Merci à Valerie Cordy, artiste et metteure en scène, pour son récit sans un mot et sur écran numérique : « Mad Men ». Merci à Florence Martin Kessler, rédactrice en chef de ce Numéro sur mesure du Live Magazine. Merci à à Anne-Lise Carlo et Sarah Trévillard.

 

Retour aux articles