LA VIDEO : UNE ARME PUISSANTE POUR LES MARQUES


06 décembre 2017
Retour aux articles

La vidéo est actuellement en tête des formats plébiscités sur le web. Gif sponsorisés, time lapse ou web-série sont autant de moyens de gagner en visibilité et en fidélité. Engageante, interactive et « mobile friendly »: la vidéo est devenue la reine du ROI. Vous êtes encore dubitatifs ? Laissez-nous vous convaincre.

 

L’image est morte, vive l’image

 

Ce n’est un secret pour personne, aujourd’hui le mobile a dépassé l’ordinateur en matière de recherche sur internet et les contenus doivent s’adapter à ces nouveaux usages. Avouons-le, il est quand même plus pratique, sur son smartphone, de regarder une vidéo qui nous racontera en quelques secondes les informations recherchées plutôt que de lire un article fleuve. Le consommateur français passerait 53 minutes par jour devant des vidéos en format mobile. Preuve à l’appui.

 

Les utilisateurs de Snapchat visionnent quotidiennement plus de 10 milliards de contenus, ceux de YouTube : plus de quatre milliards*. D’ici 2020, la vidéo représentera 80 % du trafic Internet aux États-Unis*. Autant dire que l’avenir appartient aux marques capables d’investir ces formats à bon escient.

 

Avec un taux d’engagement douze fois supérieur aux autres contenus, la vidéo occupe une part essentielle dans la prise de décision des clients. Plus de 90 % d’entre eux déclarent ainsi que leur processus d’achat est influencé par les vidéos créées et publiées par les marques*.

 

Alors, bien sûr, il ne s’agit pas simplement de créer une vidéo pour le plaisir. Time lapse, gif ou web-série : les formats sont aussi nombreux et divers que vos objectifs. Pour s’y retrouver plus facilement, nous avons sélectionné les contenus les plus porteurs du moment.

 

Trois objectifs marketing, trois formats à privilégier

 

Pour interagir : le gif

Aussi ludique que viral, le gif est devenu un langage à part entière. On en veut pour preuve l’intégration par défaut dans Facebook Messenger d’un catalogue de ces petites images animées depuis 2015.

 

Les marques s’apprêtent à investir massivement dans le support. En juillet 2017, Giphy a annoncé que la plateforme allait bientôt offrir un service de gif sponsorisé. Mais attention, s’il ne coûte rien d’échanger des gifs avec ses abonnés sur Twitter, il est à prévoir que le budget sera plus conséquent pour s’infiltrer dans les conversations privées des internautes du monde entier.

 

Pour un effet « wow » : le time-lapse ou Hyperlapse

Pour commencer, faisons bien la différence entre ces deux techniques. Si la première est une vidéo accélérée réalisée à base de photos prises à un endroit fixe, la seconde est une time-lapse mais en mouvement.

Des ciels étoilés publiés par le National Geographic aux publicités Honda, le format attire l’œil. Son intérêt ? Il communique beaucoup d’informations en peu de temps.

 

Un support plébiscité sur les réseaux sociaux, mais qui reste très technique et ne souffre pas l’amateurisme. Caméras DLSR, tournage professionnel en extérieur et traitement des images sont autant d’incontournables qui peuvent faire vite grimper le budget.

 

Pour convertir : le live 

C’est le format dont tout le monde parle : le live permet la diffusion de vidéos en direct sur les réseaux sociaux des marques. Loin d’être un simple gadget, il permet d’engager et de convertir des audiences. Son arme secrète : l’authenticité. Le live humanise la marque en lui permettant de partager son quotidien en toute transparence.

 

Buzzfeed en a fait la démonstration en mars 2016, à l’occasion d’une « Live Dance Battle » épique. Des streets dancers interprétaient en live des mouvements suggérés par les commentaires des spectateurs. En moins de 30 minutes, le live a enregistré 219 000 vues, 2 600 likes et 15 000 commentaires.

 

Pour fidéliser : la web-série

 Les journaux avaient leurs feuilletons, Internet a ses web-séries. Véritables territoires d’expression, ces contenus courts ne doivent pas nécessairement présenter un produit mais bien générer un engagement émotionnel.

Que les petits budgets se rassurent, il y a de la place pour les productions modestes, à condition d’investir le terrain de la créativité. L’exemple étonnant : la web-série « Eté », publiée sur Instagram et produite par Arte France et Bigger than fiction. Ici, on a remplacé la vidéo par une suite de diaporama sous forme de BD, l’histoire d’Abel et Olivia, un couple amoureux qui décide de se séparer, juste le temps d’un été, pour tout essayer. Cette logique de story-board relevait de l’expérimentation. Pari gagné, puisque trois jours après le lancement, la série comptait 40 000 abonnés.

 

Virale, engageante, séduisante : la vidéo est un véritable enjeu pour les marques. Comme tout contenu, elle se doit d’être pertinente, calibrée et attractive pour que l’internaute accepte de la regarder jusqu’au bout. Mais une chose est certaine : c’est un outil marketing puissant dont la valeur et l’efficacité sont aujourd’hui incontestables.

 

 

* Source : https://blog.bufferapp.com/social-media-video-marketing-statistics

 

Retour aux articles