E-mailing : une nouvelle génération est née.


20 juin 2017
Retour aux articles

Obsolète, l’e-mailing ? Bien au contraire ! Plus personnalisé, créatif et adapté aux attentes des utilisateurs, il reste un canal d’acquisition majeur pour les marques. Eve Lagant, Digital marketing manager chez Grenade & Sparks, nous propose cinq moyens de le rendre toujours plus efficace.

 

1ère règle : un corps sain dans un esprit sain

 C’est la règle la plus importante : un fond et une forme à la fois cohérents et attractifs. Une stratégie e-mailing efficace doit donc répondre à deux critères : une information précise qui répond à un objectif défini et un design qui sert le contenu à promouvoir.

 

Le but étant souvent de générer du trafic, graphiquement, l’e-mail doit en un coup d’œil montrer le chemin vers le site de l’émetteur. Une règle simple, qui semble évidente pour certains mais qu’il n’est pas inutile de rappeler.

 

Prenez le temps de travailler vos e-mails et appropriez-vous les dernières tendances en matière de design : l’intégration de contenus animés (GIF, au cinémagraphe et autres formats vidéo), ou la possibilité de naviguer dans l’e-mail grâce à un slider pour donner un effet mini-site.

 

2ème règle : l’ère de la personnalisation

Une base de données importante c’est très bien mais ce n’est pas suffisant. Oui, vous connaissez votre audience, alors prouvez-le en réalisant un ciblage intelligent. La personnalisation est la manière la plus simple de démontrer à vos clients qu’ils vous intéressent.

 

On commence par un nom dans l’objet du mail, mais on peut aussi aller bien plus loin. Pour ce faire, analysez vos bases de données et segmentez. Les points d’entrée sont multiples : géo-localisation, comportements d’achat, CSP…

Plus la segmentation sera fine, plus votre taux de délivrabilité, d’ouverture et de clics augmentera.
La personnalisation vous permet ainsi de fidéliser des internautes qui comprennent que l’on s’adresse réellement à eux, et donc d’optimiser les coûts en améliorant le ROI de la campagne.

3ème règle : personnalisation et automatisation : des mots qui vont très bien ensemble

Qui dit campagne massive dit besoin d’automatiser. À la clé, un ciblage plus précis pour un gain de temps et, une fois de plus, une optimisation des coûts. Et contrairement aux idées reçues, non seulement la personnalisation et l’automatisation s’allient très bien, mais ils créent même un couple détonnant d’efficacité.

 

Le marketing automation insuffle une force d’impact et de ciblage unique. Le principe pourrait se résumer ainsi : on passe au « scan » toutes les réactions des consommateurs et les différents points de contact pour créer des parcours clients quasi customisés. Une stratégie à la fois agile et réactive.

 

Enfin, avec l’automatisation, vous gardez un œil en temps réel sur l’avancement de votre campagne : taux d’ouverture, taux de clics, etc. Un article qui n’attire pas les acheteurs, une vidéo que personne ne regarde ? Réagissez immédiatement, modifiez votre e-mail, et comparez ses performances en l’envoyant à un nouveau groupe de clients.

4ème règle : Connaître les différents types d’e-mailing : sans maîtrise la puissance n’est rien

 Si l’e-mailing n’est pas mort, c’est aussi parce qu’il a su s’adapter pour répondre à toutes les attentes. À chaque stratégie de communication un e-mail dédié : c’est la garantie d’un meilleur ROI.

 

  • E-mail promotionnel. LE grand classique de l’e-mailing, qui incite à l’acte d’achat grâce à une offre exclusive.

 

  • L’objectif est la fidélisation, avec ou sans offre spécifique. Pour le Mondial de l’Auto, Grenade & Sparks a ainsi conçu une stratégie de fidélisation dans laquelle une campagne d’e-mailing venait nourrir les passionnés d’automobile d’informations exclusives sur les nouveaux modèles.

 

  • E-mail de conquête. Il fait généralement suite à un achat de base de données ou un partenariat. Grenade & Sparks met alors en place une stratégie d’acquisition de leads via un e-mailing. Autre technique, le parrainage : non content de fidéliser le client actuel, il permet d’en acquérir de nouveaux. Grenade & Sparks a utilisé avec succès cette stratégie pour Orange.

 

  • E-mail de réactivation. Cette stratégie s’adresse tout particulièrement aux clients devenus inactifs. Un mail est envoyé avec, parfois, une offre promotionnelle pour inciter le client à commander. L’occasion aussi, en cas d’absence de réponse, de nettoyer votre base de données et de vous concentrer sur les véritables leads et prospects potentiels.

 

  • E-mail trigger anniversaire. Le client reçoit un e-mail avec un cadeau ou une offre pour son anniversaire.

 

5ème règle : respecter quelques bonnes pratiques de bases !

 Vous avez lu tout l’article, mais vous vous demandez encore si votre stratégie d’e-mailing est la bonne ? Pour vous aider à y voir clair, nous avons résumé pour vous les points essentiels à retenir :

 

  • Un bon ciblage pour une meilleure personnalisation
  • Un contenu pertinent : un mail = un message !
  • Un bon équilibre : 70 % de textes, 30 % d’images
  • Une version lue sur tous les appareils
  • Des formats innovants pour capter l’attention
  • Un routage efficace pour limiter les spams
  • Une bonne fréquence : ne jamais solliciter vos cibles si vous n’avez pas d’information pertinente à délivrer
  • Un objet personnalisé et captivant

 

La meilleure façon de découvrir un e-mailing impactant… c’est encore de vous abonner à notre newsletter !

Retour aux articles